Ayant participé indirectement à la création d’ADELI, comme dispensateur de la Méthodologie Warnier, d’abord en France , à l’AFPA, puis en Afrique, à l’IAI (Libreville), je ne puis que constater la fuite, pour l’instant effrénée, du temps.

Et je me dois de  remercier ADELI pour nous avoir proposé de rechercher le temps perdu, sous prétexte de s’intéresser à l’IA, là-même où Marcel Proust avait cherché à nous faire partager le sien, au Grand Hôtel de Cabourg.

Il est vrai, toutefois, que les 25 heures passées sur place du jeudi 8 mars au vendredi 9, ne nous ont pas laissé beaucoup de temps libre (donc perdu !), tant l’organisation avait resserré les interventions, tables rondes et conférences, voire ateliers de travail.

Félicitations aux organisateurs et intervenants de grand talent, trop nombreux pour que je m’aventure à les citer.Tout était parfait, transport, hébergement, restauration, même si nous n’avons pas pu profiter de la plage ou du sauna autant que certains l’auraient voulu. Du coup il sera difficile de faire mieux pour le prochain grand anniversaire !

Quoi qu’il en soit, longue vie à cette association amie que nous espérons accompagner le plus loin possible.

Jean Joskowicz

Président de l’AFISI

Publicités